$15 FLAT RATE SHIPPING ON ANY ORDER AT ALL TIMES! // TARIF FORFAITAIRE DE LIVRAISON DE $15 SUR TOUTES LES COMMANDES EN TOUT TEMPS !

Alex Henry Foster and Myself's Entire Conversation! // Toute ma conversation avec Alex Henry Foster !

Voir plus bas pour la version francophone

I hope you are doing well! April is here, and with this comes some great vibes, as the sun now goes down a little later, and the celsius degrees sometimes hit above zero in Montreal now. Those factors warm our northern hearts and souls deeply! This pandemic truly had me finding joy and happiness through little details I didn’t care much about prior to this, such as being excited by the arrival of April...!

The past few months have been quite busy and crazy for us at the HQ, and especially for Alex in Virginia with the entire Standing Under Bright Lights campaign going on since early February! Alex already has had so many interviews, podcasts, and has been faithfully writing down those very precious letters to you who have ordered something so far! He’s been doing all of this during the past two months while also spending what was left of his time writing a book about how prominent and cathartic this concert has been for him and us all, The Long Shadows. I’ve been sharing a few parts with you last fall, as I was telling you about the making of a few songs from the Windows in the Sky album, but he truly can’t wait to share this entire story with you all.

I have also started sharing a few photographs with you from The Club’s Instagram account, which I’ll keep doing as we evolve working on Alex’s new album or musical project! I’m inviting you all to have a look, as those will only be available there, exclusively for you!

FOLLOW ON INSTAGRAM

 

ALEX AND I - THE ENTIRE CONVERSATION

A few weeks ago, I shared parts of what was a long conversation between Alex and me, when we spent hours on the phone talking about his latest video titled "Winter Is Coming In". Here’s the entirety of this conversation! Enjoy and please, always feel free to write back if you have any questions or comments! :)

I don’t have much of a writing method when it comes to lyrics, if for the fact that I usually have to complete enough of a song’s body in the same draft to actually consider adding it to my writing book. I always find it difficult to trust an emotion that requires sessions and sessions of writing and rewriting. I’m not talking about looking for the right word or defining a more honest way of expressing myself - this comes in the “live” writing sessions. But I never really insist if I’m unable to find what I call the source. But sometimes, not finding this source haunts me. And “Winter Is Coming In” is one of those songs…

The amount of time I must have spent musing, contemplating, struggling and raging for that song only is probably too intense to even remember, if only glimpses of it all. I would wake up in the middle of the night to write a few ideas, get up before sunrise to feel the new lights, write all night to avoid any over-thinking analysis, go to a cafe or stay in my little room, go to a public place, and on, and on, and on. I probably wrote a version of that song in every possible place available and unavailable known in Tangier.

I was obsessed with “authenticity”, the measure of consciousness it requires to be honest, the nature of redemption, the meaning of being free, contrition, confession, the difference between hope and truth… Hearing the calls to prayer 5 times a day, I could see my father smiling on his deathbed, believing in an upcoming Godly ordained healing miracle as I was wondering what was left of my own faith. So I wrote and kept on writing. Start, rip it off, start again… The only thing that recurrently stayed was “I have lost my senses” - probably because I most definitely had. Until I didn’t write no more, out of energy and unable to find the source. Therefore, I observed and listened.

A very good friend wrote to me during that period, reminding me that it’s been a while since she had any news from me, that she was there to listen if I needed to talk, mentioning that it must be difficult for me to face that everlasting storm I seem to have lived in most of my life, concluding with: “I would like to say winter is coming to an end for you, but it almost seems as if it’s the only thing that makes sense to you now.” And it really caught me off guard, as I’m a private person and very rarely let anyone come close enough to be able to “touch” me. I didn’t know what to think of her message… Was I supposed to feel violated? Supported? Loved? Pitied? Wasn’t I avoiding all those personal questions and reflections on the reason for my exile in Tangier, after all?

It’s only a few days after that what would become “Winter Is Coming In” started to resonate with me once more. I wrote without too much thinking about what I thought would be an answer to that friend of mine.

So I heard another winter is coming
Never truly knew what to make out of it
I spent my whole life crafting storms of my own
Always looking for new possible ways to avoid the shades of my pale shadowing reflection
Confused with lights, confessing pieces of my everlasting sorrows
Have I lost my senses? I don’t know…

The rest of the lyrics came as easily as I was willingly being honest. I wanted to be “touched”, as it was ok to be confused, angry, lost, and miserable. I must have written all day and most of the night, again being honest about my broken childhood, the repeating abuses I’ve been a victim of, my inability to establish an intimate relationship, the sufferings, the functional depressions, the profound sadness I’ve learned to live with, how I entertained the idea of taking my own life… It wasn’t about understanding the concept of confession and faith no more, it was allowing those words to loudly carry a burden I was usually holding in the loneliest of all silences…

I realize that it never was about finding the truth but about making sense of what felt missing, as if spending so much time in the darkness of my own excuses and reasons, even melancholia became an admission of self-preservation and control over my own denial of any possible light coming my way.

I guess in the end, it’s not that much about the truth
But how good we became at turning late night illusions into a bright morning view
It’s never that easy I suppose, to kneel down with a smile
When we kept denying our souls from the magic shining through

But I think the breaking point for me comes with the acknowledgment that I indeed kept that storm alive. The reality is the fact that I never wanted to take if only a second to stop and openly decide to trade shivers and any possible affective dazzle for misery. That being admitted, I knew that not only winter never really came, but the sole fact that I was so honestly exposing myself would offer me the opportunity to determine if I ever wanted to witness the first light of spring in the future.

STANDING UNDER BRIGHT LIGHTS

Important note about the release! If you order before April 11, we will be shipping to you on April 12 using priority mail, meaning you'll get your package prior to the official release on the 16! You can check everything out here if it hasn't been already done! :)

We’re so thankful to have the opportunity to share and build with you on such a level! Stay safe and hopeful, I sincerely feel like we’re in the last stretch of this madness. I will send further news about upcoming events around the Standing Under Bright Lights release! There will be a few great surprises and very rich moments for us all to share and enjoy!

I can’t wait to see you all! Soon!!!

Your Host and Friend!
Jeff

STANDING UNDER BRIGHT LIGHTS

-------------------------------------

VERSION FRANCOPHONE

J'espère que tu vas bien ! Nous sommes au mois d'avril, et avec lui viennent de bonnes vibrations, car le soleil se couche un peu plus tard et les degrés Celsius atteignent parfois au-dessus de zéro à Montréal maintenant. Ces facteurs réchauffent profondément nos cœurs et nos âmes nordiques ! Cette pandémie m'a vraiment fait trouver de la joie et du bonheur à travers de petits détails qui ne m'intéressaient pas beaucoup avant cela, comme être excité par l'arrivée du mois d'avril...!

Les derniers mois ont été assez occupés et fous pour nous au QG, et en particulier pour Alex en Virginie avec toute la campagne Standing Under Bright Lights en cours depuis le début du mois de février ! Alex a déjà eu tellement d'interviews, de podcasts et a fidèlement écrit ces lettres très précieuses à tous ceux qui ont commandé quelque chose jusqu'à présent ! Il a fait tout cela au cours des deux derniers mois tout en passant ce qu’il lui restait de son temps à écrire un livre sur l’importance et le caractère cathartique de ce concert pour lui et pour nous tous, The Long Shadows. J'ai partagé quelques parties avec toi l'automne dernier, alors que je te parlais de la création de quelques chansons de l'album Windows in the Sky, mais il a vraiment hâte de partager toute cette histoire avec vous tous.

J'ai également commencé à partager avec vous quelques photos sur le compte Instagram du Club, ce que je continuerai à faire au fur et à mesure que nous évoluerons en travaillant sur le nouvel album ou le projet musical d'Alex ! Je vous invite tous à y jeter un œil, car ces photos ne seront disponibles qu'à cet endroit, exclusivement pour vous !

SUIVEZ SUR INSTAGRAM

 

ALEX ET MOI - LA CONVERSATION ENTIÈRE

Il y a quelques semaines, j'ai partagé des extraits de ce qui fut une longue conversation entre Alex et moi, quand nous avons passé des heures au téléphone à parler de sa dernière vidéo intitulée "Winter Is Coming In". Voici l'intégralité de cette conversation ! Bonne lecture et surtout, n'hésite pas à me réécrire si tu as des questions ou des commentaires ! :)

Je n'ai pas vraiment de méthode d'écriture en ce qui concerne les paroles, si ce n’est que je dois habituellement compléter suffisamment le corps d'une chanson dans le même brouillon pour réellement envisager de l'ajouter à mon livre d'écriture. J'ai toujours du mal à faire confiance à une émotion qui nécessite des séances et des séances d'écriture et de réécriture. Je ne parle pas de chercher le bon mot ou de définir une façon plus honnête de m'exprimer - cela vient dans les sessions d'écriture "en direct". Mais je n'insiste jamais vraiment si je n'arrive pas à trouver ce que j'appelle la source. Mais parfois, ne pas trouver cette source me hante. Et “Winter Is Coming In” est une de ces chansons…

Le temps que j'ai dû passer à méditer, à contempler, à lutter et à faire rage pour cette chanson seulement est probablement trop intense pour se souvenir ne serait-ce qu'une infime partie de tout cela. Je me réveillais au milieu de la nuit pour écrire quelques idées, me levais avant le lever du soleil pour sentir les nouvelles lumières, écrivais toute la nuit pour éviter toute analyse exagérée, j'allais dans un café ou restais dans ma petite chambre, j'allais dans un lieu public, et ainsi de suite. J'ai probablement écrit une version de cette chanson dans tous les endroits possibles et inimaginables à Tanger.

J'étais obsédé par “l'authenticité”, la mesure de conscience qu'il faut pour être honnête, la nature de la rédemption, le sens d'être libre, la contrition, la confession, la différence entre l'espoir et la vérité… En entendant les appels à la prière 5 fois par jour, je pouvais voir mon père sourire sur son lit de mort, croyant en un miracle de guérison à venir ordonné par Dieu alors que je me demandais ce qui restait de ma propre foi. J'ai donc écrit et continué d'écrire. Commencer, déchirer, recommencer… La seule chose qui est restée de façon récurrente était “I have lost my senses” (J’ai perdu la raison) - probablement parce que je l'avais définitivement perdu. Jusqu'à ce que je n'écrive plus, vidé de toute énergie et incapable de trouver la source. Par conséquent, j'ai observé et écouté.

Une très bonne amie m'a écrit pendant cette période, me rappelant que cela faisait un moment qu'elle n'avait aucune nouvelle de moi, qu'elle était là pour écouter si j'avais besoin de parler, mentionnant qu'il devait être difficile pour moi d'affronter cette éternelle tempête, que je semblais avoir vécu la majeure partie de ma vie, concluant par : “Je voudrais dire que l'hiver touche à sa fin, mais il semble presque que c’est la seule chose qui fait du sens pour toi maintenant.” Ça m'a vraiment pris au dépourvu, car je suis une personne discrète et je laisse très rarement quiconque s'approcher suffisamment pour pouvoir me “toucher”. Je ne savais pas quoi penser de son message… Étais-je censé me sentir violé ? Soutenu ? Aimé ? Pris en pitié ? N’ai-je pas évité toutes ces questions et réflexions personnelles, la raison de mon exil à Tanger, après tout ?

Ce n'est que quelques jours après que ce qui allait devenir "Winter Is Coming In" a recommencé à résonner en moi. J'ai écrit sans trop réfléchir à ce que je pensais être une réponse à mon amie.

So I heard another winter is coming 
Never truly knew what to make out of it
I spent my whole life crafting storms of my own
Always looking for new possible ways to avoid the shades of my pale shadowing reflection
Confused with lights, confessing pieces of my everlasting sorrows
Have I lost my senses? I don’t know…

J’ai entendu qu’un autre hiver approchait
Je n’ai jamais su réellement quoi en faire
J’ai passé ma vie à créer mes propres tempêtes
Toujours à la recherche de nouvelles façons d’éviter les lueurs de mon pâle reflet
Confus face à la lumière, confessant des parcelles de mon éternel chagrin
Ai-je perdu la raison ? Je ne sais pas…

Le reste des paroles est venu très facilement alors que j’étais volontairement honnête. Je voulais être “touché”, car c'était bien d'être confus, en colère, perdu et misérable. J'ai dû écrire toute la journée et la majeure partie de la nuit, encore une fois honnête au sujet de mon enfance brisée, des abus répétés dont j'avais été victime, de mon incapacité à établir une relation intime, des souffrances, des dépressions fonctionnelles, de la profonde tristesse avec laquelle j’avais appris à vivre, comment j'envisageais l'idée de me suicider… Il ne s'agissait plus de comprendre le concept de confession et de foi, c'était de permettre à ces mots de porter haut et fort un fardeau que je portais habituellement dans la solitude de tous les silences…

Je me rends compte qu'il n'a jamais été question de trouver la vérité mais de donner un sens à ce qui semblait manquer, comme si après avoir passé autant de temps dans l'obscurité de mes propres excuses et raisons, même la mélancolie devenait un aveu d'auto-préservation et de contrôle sur mon propre déni de toute lumière possible venant à ma rencontre.

I guess in the end, it’s not that much about the truth
But how good we became at turning late night illusions into a bright morning view
It’s never that easy I suppose, to kneel down with a smile
When we kept denying our souls from the magic shining through

J’imagine qu’à la fin, ce n’est pas tant la vérité qui importe
Mais l’habileté que nous avons pour transformer nos illusions nocturnes en une éblouissante
vision matinale
Ce n’est jamais simple, j’imagine, de s’agenouiller en souriant
Alors que nous avons nié à nos âmes la magie d’un jour nouveau

Mais je pense que le point de rupture pour moi vient de la reconnaissance que j'ai effectivement maintenu cette tempête en vie. La réalité est le fait que je n'ai jamais voulu prendre ne serait-ce qu’une seconde pour arrêter et décider ouvertement d'échanger des frissons et tout éblouissement affectif possible contre la misère. Cela étant admis, je savais que non seulement l'hiver n'était jamais vraiment venu, mais le seul fait que je m'exposais si honnêtement m'offrirait la possibilité de déterminer si je voulais assister à la première lueur du printemps à l'avenir.

STANDING UNDER BRIGHT LIGHTS

Note importante à propos de la sortie ! Si tu commandes avant le 11 avril, nous t'enverrons ton colis le 12 avril en envoi prioritaire, ce qui veut dire que tu le recevras avant la sortie officielle le 16 avril ! Tu peux voir tout ça ici si tu ne l'as pas déjà fait ! :)

Nous sommes tellement reconnaissants d'avoir l'opportunité de partager et construire avec vous tous à un tel niveau ! Prends soin de toi et garde espoir, je pense sincèrement que nous sommes dans la dernière étape de toute cette folie. Je vais t'envoyer plus de nouvelles à propos des événements à venir concernant Standing Under Bright Lights release ! Il y a quelques belles surprises et des moments très riches que nous allons pouvoir partager et savourer ensemble !

Je suis impatient de revoir tout le monde ! Bientôt !!!

Ton hôte et ami !
Jeff 

STANDING UNDER BRIGHT LIGHTS 

Older Post / Blog plus ancien
Newer Post / Blog plus récent
Close (esc) Fermer

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Search / Recherchez

Shopping Cart / Vos Achats

Your cart is currently empty. / Votre panier est vide.
Shop now / Magasinez