$15 FLAT RATE SHIPPING ON ANY ORDER AT ALL TIMES! // TARIF FORFAITAIRE DE LIVRAISON DE $15 SUR TOUTES LES COMMANDES EN TOUT TEMPS !

Alex Henry Foster's Next Live Concert Announced! / Prochain concert live d'Alex Henry Foster annoncé !

Voir plus bas pour la version francophone

I hope you’re doing well as the world is slowly reopening, that you’re growing more hopeful with every passing day, but nonetheless remaining careful.

I have to admit that I’m getting more and more impatient to send you messages every single time. I knew it would be fun to take over the club when Alex asked me if I would be interested in this, but I couldn’t imagine just how rich it would be relationship-wise. So I’m really happy we can share like we now do on a regular basis.

That being said, I don’t know if you've been able to join, but we just had another fantastic time during the Facebook Watch Party a little earlier today. It not only felt good to revisit the Lavender Sky live concert we did on June 14, but we were able to receive a greater measure of what Alex expressed through the alternative version of the song and his post-live interview.

The entire vibe around that performance still moves me every time I hear Alex saying "We’re living in a world of disruption". It reminds me of the entire rehearsal process leading to the show. It was a real blessing to see everyone share their feelings today and to see how this song seeded something memorable in every single one of us. It resonates loudly within me and I find it very inspiring! Music moves us all, especially when it’s deeply rooted in something that is truly meaningful to us all!

As you probably now know, Alex loves to share exclusive and unexpected news, as he just did during the Watch Party. No need to say we were all thrilled when he officially announced that he will be collaborating with the renowned music blog Brooklyn Vegan for a special live performance on July 26.

That live performance will feature the song “Snowflakes in July”, of which Alex says it is the most personal and intimate piece on the album “Windows in the Sky”. It should again be a unique musical journey of its own.

But before anything else, here's an exclusive preview of the stage décor that Alex has already prepared with the technical team members. I think it’s the greatest set we've had so far! We are really blessed to have our own kind of private venue.

So, mark the date, my friend! July 26, 10am, Eastern Time! And please, feel welcome to visit Alex Henry Foster's new digital home if you want to read, watch and listen to any of the projects we have released so far.

ABOUT SNOWFLAKES IN JULY

I had the chance to interview Alex following the initial release of his album Windows in the Sky, back in November 2018. The ambiance of this interview was fragile and delicate yet crisp. We were just coming back from Japan, where Alex wanted to gather all of his friends and fans for two evenings of pre-listening of his soon-to-be-released-only-in-Canada album “Windows in the Sky”, where the audience and I could ask him a few questions. The emotions were tangible

For me, to walk with Alex through what gave birth to his album, whether it was in Tokyo, or during our live sessions on Facebook, was one of the most intense and laborious moments I went through in front of a camera. You need to remember that I’m not only part of Alex’s band, but we are truly close as brothers, too. So even though Alex remains a very private and somehow secretive person, we’ve been friends long enough to know just how difficult the last 10 years have been for him. I knew it wasn’t easy to stand there in front of people while being so emotionally exposed.

His distress was even more noticeable when I asked him the meaning of the song "Snowflakes in July"... His answer was the shortest of the entire interview: “I can’t talk about this song right now… It’s the most personal one on the album." His voice was shaking, and I could see myself in his eyes as they were becoming filled with tears. I regretted asking right away.

I asked Alex again recently, knowing we were heading towards that Snowflakes in July musical journey, and here’s what his answer was:

It sometimes happens that I can perfectly remember the circumstances surrounding a moment that has inspired me for a song, so much so that I can recall the perfume that was floating in the air, the type of light there was and even the precise details of the faces of the people sitting next to me, as if everything had stopped for a split second only for me to capture the meaning of the instant about to unfold before my eyes. “Snowflakes in July” is one of those songs.

I wrote the lyrics back to Montreal after those 2 years in Tangier, right before I started working on the production of “Windows in the Sky”. Recalling those events, in a pure form of automatic writing, from the words I whispered into my father’s ear to the bleakness of the funerals and the light punctuating the sky across the universe, I wrote, without asking myself too many questions. Much of those emotions had been intensively exposed over the course of my 2 years in Tangier and would mark the questions I was still unable to answer or didn’t have the courage to face the implications of.

I added the last verse during the vocal recording, as a last memorial stand, confessing my fear of forgetting, of losing it all. Voices, desires, joy… All the souvenirs that shaped the person I am, that strangely give a meaning to all that silence, that helped me face the emptiness I still feel to this day when I think of ending as a simple picture on which the colors fade as fast as we regret every broken promise, knowing that one day, always too soon, the only thing that will matter is the measure of love we shared with others. This is what will define the image of ourselves that people will remember as they stand before us, gone like a snowflake in July.

-Alex

Moving from “We’re living in a world of disruption” toward such an intimate and personal moment will be filled with unanticipated, unpredictable and impulsive raw emotions. We’re embarking towards something staggering and liberating where I will have the chance to be your eyes and ears, and welcome you with us during this entire journey.

Looking forward to this new and last chapter in the journey of Windows in the Sky live from The Upper Room Studio… for now!

Your host and friend,
Jeff

-------------------------------------

VERSION FRANCOPHONE

J'espère que tu vas bien alors que le monde rouvre tranquillement, que tu retrouves espoir chaque jour un peu plus, tout en restant dans la prudence.

J'avoue que je deviens de plus en plus impatient de t'envoyer un message à chaque fois. Je savais que j'aimerais m'occuper du club quand Alex m'a demandé si j'étais intéressé, mais je n'imaginais pas à quel point ce serait riche en matière de relations. Alors je suis très heureux que nous puissions échanger comme nous le faisons maintenant régulièrement.

Ceci étant dit, je ne sais pas si tu as pu être là mais nous venons de passer un fantastique moment pendant la séance vidéo un peu plus tôt aujourd'hui. C'était non seulement bon de revisiter le concert live qui a eu lieu le 14 juin avec la chanson "Lavender Sky", mais nous avons pu aussi approfondir ce qu'Alex a exprimé à travers la version alternative de la chanson et son entrevue après la prestation.

Toute l'ambiance autour de ce moment live m'émeut encore à chaque fois que j'entends Alex dire "We’re living in a world of disruption..." (Nous vivons dans un monde perturbé). Ça me rappelle tout le processus des pratiques jusqu'au concert. C'était vraiment bénissant de voir tout le monde partager ses sentiments aujourd'hui, et comment cette chanson a semé quelque chose de mémorable en chacun de nous. Elle résonne encore et c'est très inspirant pour moi ! La musique nous émeut tous, surtout quand elle est profondément enracinée dans quelque chose qui est très significatif pour nous tous !

Comme tu le sais maintenant, Alex aime partager des nouvelles exclusives et inattendues, comme il vient de le faire pendant la séance vidéo, alors inutile de dire que nous étions tous ravis quand il a officiellement annoncé qu'il allait collaborer avec le blog musical de renom *BrooklynVegan* pour une *prestation live spéciale* qui aura lieu le 26 juillet.

Lors de ce concert très spécial, nous allons jouer la chanson “Snowflakes in July”, dont Alex a parlé comme étant une chanson très personnelle et intime figurant sur son album “Windows in The Sky”. Cela devrait être un voyage musical encore une fois unique.

Mais avant tout autre chose, voici un aperçu exclusif du décor de la scène qu'Alex a déjà monté avec les membres de l'équipe technique. Je trouve que c'est la plus belle scène que nous avons eue jusqu'à maintenant ! Nous sommes vraiment bénis d'avoir notre propre salle de concert privée.

Alors note bien la date surtout, le 26 juillet ! N'hésite pas à aller visiter le nouveau site web d'Alex Henry Foster si tu veux lire, regarder et écouter tous les projets auxquels il a donné naissance jusqu'à présent.

À PROPOS DE SNOWFLAKES IN JULY

J'ai eu la chance de faire une entrevue avec Alex suite à la sortie initiale de son album "Windows in the Sky" en novembre 2018. L'état d'esprit de cette entrevue était très fragile, tendue et délicate. Nous revenions tout juste du Japon, où Alex avait réuni tous ses amis et fans pendant deux soirées consécutives, organisant une séance d'écoute en grande première de son album qui allait sortir seulement au Canada, suite à laquelle le public et moi-même pouvions poser quelques questions.

Les émotions étaient tellement tangibles, pour moi, de parcourir avec Alex ce qui avait donné naissance à son album, que ce soit à Tokyo, ou pendant notre Facebook Live spécial. Ce fut le moment le plus intense et laborieux que j'ai eu à vivre devant une caméra. Il faut te souvenir que non seulement je fais partie du groupe d'Alex, mais nous sommes vraiment très proches, comme des frères, alors même si Alex reste une personne très privée et secrète à sa façon, nous sommes amis depuis assez longtemps pour savoir à quel point les 10 dernières années ont été difficiles pour lui. Je savais que ce n'était pas facile pour lui de se retrouver devant des gens tout en étant émotionnellement exposé.

Sa détresse était encore plus perceptible quand je lui ai demandé la signification de la chanson *Snowflakes in July*, et sa réponse fut la plus brève de toute l'entrevue : "Je ne peux pas parler de cette chanson pour le moment... C'est la plus personnelle." Sa voix tremblait, je pouvais me voir dans ses yeux alors qu'ils se remplissaient de larmes. J'ai regretté aussitôt de lui avoir posé cette question...

Je l'ai à nouveau posée à Alex dernièrement, sachant que nous allions parcourir le voyage musical qu'est Snowflakes in July, et voici sa réponse :

Il arrive parfois que je me souvienne parfaitement des circonstances entourant un moment qui m'a inspiré pour une chanson, à tel point que je peux me souvenir du parfum qui flottait dans l'air, du type de lumière qu'il y avait et même des détails précis des visages des gens assis à côté de moi, comme si tout s'était arrêté une fraction de seconde seulement pour que je saisisse le sens de l'instant sur le point de se dérouler devant mes yeux. "Snowflakes in July" est l'une de ces chansons.

J'ai réécrit les paroles à Montréal après ces 2 années à Tanger, juste avant de commencer à travailler sur la production de l’album “Windows in the Sky”. Me remémorant ces événements, sous une pure forme d'écriture automatique, des mots que j'ai chuchotés à l'oreille de mon père à la morosité des funérailles et à la lumière qui ponctuait le ciel à travers l'univers, j'ai écrit, sans me poser trop de questions. Une grande partie de ces émotions avait été intensément exposée au cours de mes 2 années à Tanger et marquerait les questions auxquelles je n’étais toujours pas en mesure de répondre ou pour lesquelles je n’avais pas le courage de faire face aux implications.

J'ai ajouté le dernier couplet lors de l'enregistrement de la voix, comme dernière tribune commémorative, avouant ma peur d'oublier, de tout perdre. Voix, désirs, joie… Tous les souvenirs qui ont façonné la personne que je suis, qui donnent étrangement un sens à tout ce silence, qui m'ont aidé à faire face au vide que je ressens encore aujourd'hui quand je pense à conclure comme une simple image sur laquelle les couleurs s'estompent aussi vite que nous regrettons chaque promesse non tenue, sachant qu'un jour, toujours trop tôt, la seule chose qui compte est la mesure d'amour que nous partageons avec les autres. C'est ce qui définira l'image de nous-mêmes dont les gens se souviendront en se tenant devant nous, disparu comme un flocon de neige en juillet. - Alex

Nous allons passer de "We’re living in a world of disruption..." (Nous vivons dans un monde perturbé) à un moment intime et personnel qui sera rempli d'émotions imprévues, imprévisibles, impulsives et brutes. Nous embarquons dans quelque chose qui va être stupéfiant et libérateur, où je vais avoir la chance d'être tes yeux et tes oreilles, et où je vais t'emmener avec nous pendant tout le voyage.

J'ai hâte de vivre ce nouveau et dernier chapitre de "Windows in the Sky" en direct du Upper Room Studio… pour le moment !

Ton hôte et ami, Jeff

Older Post / Blog plus ancien
Newer Post / Blog plus récent
Close (esc) Fermer

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Search / Recherchez

Shopping Cart / Vos Achats

Your cart is currently empty. / Votre panier est vide.
Shop now / Magasinez